vendredi 9 octobre 2015

Panique ...

J'ai une peur panique. Irraisonnée et récurrente. Quotidienne ...

Je pars travailler parce qu'il le faut. Oh, j'aime mon travail, ce n'est pas le problème, loin de là : je passe des journées enrichissantes, le contact avec les élèves me pousse dans mes retranchements et m'aide ainsi à mieux me connaître de jour en jour. Le problème est d'un tout autre ordre.
Prendre ma voiture le matin, c'est partir loin de toi. Pendant de longues heures pendant lesquelles tu me manques, pendant lesquelles je pense à toi. Mais c'est surtout aussi prendre le risque d'avoir un accident, et de ne plus jamais te revoir. C'est prendre le risque qu'il t'arrive quelque chose sans que je sois là pour toi et je te retrouverai le soir étendue sur le carrelage sans comprendre ce qui arrive, une moitié de ma vie en moins ... C'est prendre le risque de décéder dans un attentat et de ne même pas pouvoir te dire une dernière fois que je t'aime, pour des conneries. C'est prendre le risque qu'une guerre éclate et que nous soyons séparés sans avoir la moindre nouvelle l'un de l'autre. C'est prendre le risque qu'une catastrophe accable d'un coup l'humanité et de ne plus avoir la possibilité de te rejoindre ...
Si je te perdais, la vie continuerait, mais sans plus aucun sens.

Ma peur panique est celle-ci : quitter la maison pour aller travailler après que nous ayons eu des mots, et que ce soient nos derniers ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire